Ce matin, je réfléchis. Comment ça, ça t'étonne?
Sache que je suis super bien équipé pour faire ce genre d'exercice. Peut-être bien mieux que toi. Nan mais dis donc!!

 Hier matin, j'ai eu l'idée du siècle, mais maintenant, parlons concret. Pour me rendre au bureau chaque jour, j'empreinte le périphérique qui m'emmène du nord au sud de Lyon. Ce parcours n'a vraiment aucune saveur et aucun intérêt, à tel point qu'il m'arrive parfois de rouvrir les yeux sur le dernier rond point avant d'arriver. Ça t'es jamais arrivé ce genre de truc? Tu montes dans ta caisse et tout est automatique. Tu ne reprends conscience qu'en touchant au but? 

Ça fout la trouille quand même.  

Je pense qu'on doit croiser un tas de gens dans cet état-là. T'imagines? 

Mais revenons au sujet de base: je fais quoi moi avec mon vélo? Et puis quel vélo, au passage?
Je lance Google Earth. Je te rappelle que je suis un informaticien confirmé et reconnu au moins par moi. Je ne vais quand même pas travailler sur une vieille carte papier!!

Je trace le parcours quotidien. 17km. Ça en fait pas mal, des kilomètres. Pour un mec comme moi, ça parait complètement infaisable. C'est bien le genre de balade que je faisais avec des collègues en VTT il y a...... houla...... mais c'est quand la dernière fois que j'ai fait du vélo?? Ah ben.... euh..... Et puis ça nous prenait tout l'après-midi.   

Il est ou au fait, ce fameux vélo?
A ce jour, il doit bien avoir pas loin d'une vingtaine d'années. 
Il marche encore?

Aïe aïe aïe. Ça en fait des questions.
Voyons. Je trace un trait pour aller du point A au point B. Je jette un premier tracé sur la carte. Le premier point positif, c'est qu'il est tout à fait possible de ne pas empreinter le périph. C'est une vraie découverte. La seconde bonne nouvelle, c'est que je n'aurais à parcourir "que" 14km.  

Juste articuler ce nombre me fait frémir. J'ai bien envie de me jeter en boule dans mon canapé avec une bonne bière fraiche et d'abandonner ce projet saugrenu. J'ai commencé à en parler autour de moi. Autant dire que je passe pour un dingue complet.
Le challenge est quand même intéressant. Et mon gros bide m'encourage.
Attends. Je commande une bière à mon majordome et je continue: Paul. Une tourtelle. Tu l'as pas vu venir celle-là. Si tu la comprends, c'est que t'as déjà pas mal entamé ta vie.

Je sais combien de kilomètres je devrais faire. Mais en combien de temps?
Ça roule à combien un vélo?
Et moi, je roulerais à combien avec un vélo?

J'ai demandé à un collègue hier. Il a commencé à me regarder avec des yeux tout rond et s'est jeté dans la brèche:
 "Tu vas venir ici à vélo??  
"Tu vas faire tous ces kilomètres chaque jour ?" 
"Mais tu vas passer par où ?" 
"Et puis tu vas arriver complètement épuisé ??" 
"Tu vas puer ??" 
"Compte 20km/h de moyenne."
"Bon courage."

Et voilà comment je suis rentré déprimé hier soir.
20km/h, ça veut dire que je suis capable de parcourir 20km en une heure?
T'as vu comme je cogite bien?
Ça voudrait donc dire que je mettrais moins d'une heure pour faire le parcours?
Si je fais l'aller, il faut que je fasse le retour?  

On multiplie le temps par deux, donc. On arrive à un peu moins de deux heures par jour d'exercice. Je te rappelle que je pèse lourd et que je n'ai pas fait d'exercice depuis belle burette. Les bras m'en tombent. Ça va être compliqué pour continuer à écrire.

Deux heures, c'est le temps que je prenais quand je courrais....  Ça ne me prendrait pas plus de temps, et ça rentrerait dans mon emploi du temps...  C'est pas mal en théorie. J'ai bien dit en théorie.

 

la page d'avant Page 4